Une maison d'édition tunisienne remporte le prix Goncourt du premier roman

Publié par: walid Nemili Dans: Root Le: Commentaire: 0 J'aime: 317

L'Académie Goncourt a révélé ses lauréats du printemps (Premier roman, Nouvelle, Biographie, Poésie). 

L'Académie Goncourt a annoncé ses lauréats du printemps (Premier roman, Nouvelle, Biographie, Poésie). Le Prix Goncourt du premier roman a été décerné à Emilienne Malfatto pour Que sur toi se lamente le tigre, paru en septembre 2020 chez Elyzad, éditeur tunisien qui reçoit ici son plus important littéraire.

Dans l'Irak rural d'aujourd'hui, sur les rives du Tigre, une jeune fille franchit l'interdit absolu : hors mariage, une relation amoureuse, comme un élan de vie. Le garçon meurt sous les bombes, la jeune fille est enceinte : son destin est scellé. Alors que la mécanique implacable s'ébranle, les membres de la famille se déploient en une ronde d'ombres muettes sous le regard tutélaire de Gilgamesh, héros mésopotamien, porteur de la mémoire du pays et des hommes. Inspirée par les réalités complexes de l'Irak qu'elle connaît bien, Emilienne Malfatto immerge le lecteur dans une société fermée, régentée par l'autorité masculine et le code de l'honneur.

Photojournaliste indépendante spécialiste du Moyen-Orient, Emilienne Malfatto a aussi été en lice pour le prix Régine Deforges, le prix Hors Concours des lycéens, le prix Hors Concours et le prix Vleel. L'auteure publie un essai d'investigation le 3 juin, Les serpents viendront vers toi (Les Arènes).

Commentaires

laissez votre commentaire